fbpx

On me demande souvent si j’ai peur de voyager seule. Pour moi, ce n’est même plus une question que je me pose car j’ai l’habitude. À 19 ans, je suis partie seule en Amérique latine pendant plusieurs mois. Ensuite, j’ai enchainé les séjours et les pays pour des motifs variés : études, loisir, nomadisme digital, house-sitting … j’ai visité environ

1 – Choisis une destination sécurisée

Quand on pense à la sécurité, on pense aux risques d’agressions et au harcèlement de rue. Mais il y a aussi d’autres types de sécurité, comme parler la même langue ou encore pouvoir rentrer rapidement si besoin. Alors, à quoi ça ressemble pour toi d’être en sécurité ? Pour le savoir, pense à ce qui te fait peur. Fais une liste, sans avoir honte, de tout ce qui t’inquiète. Il peut s’agir de choses très simples mais il faut honorer ton besoin de te sentir en sécurité.

Ensuite, regarde les destinations qui t’attirent et demande-toi si, pour un premier voyage, elles sont idéales ou s’il vaut mieux jouer la carte d’un voyage moins aventurier. Si tu rêves d’une destination en particulier, tu peux aussi partir seule mais rejoindre, sur place, un tour opérateur par exemple. C’était mon cas pour mes premiers voyages solo, qui étaient encadrés. À 19 ans, je suis partie en Equateur avec un organisme de séjours linguistiques. J’avais un mois avec eux, et j’ai pris 2 mois ensuite pour voyager seule. Ce premier mois m’a rassurée. J’ai appris les bases de l’espagnol, j’ai fait des rencontres, j’ai fait face à mes peurs … j’étais ensuite beaucoup plus sereine pour voyager.

C’est normal d’avoir peur quand on sort de sa zone de confort. Mais cette peur devrait te stimuler (comme un bon rush d’adrénaline) et non te paralyser.

2 – Fais tes recherches avant de partir

Une fois que tu auras sélectionné une destination, pense à lire des articles de blog et guides sur le lieu.

Cela va te rassurer, te donner des idées sur les quartiers où rester en sécurité, les choses à faire et à voir (en fonction de tes affinités) et les communautés à rencontrer – si cela te dit.

3 – Planifie (au moins) tes premiers jours à l’avance

Il y a deux types de voyageurs : ceux qui partent à l’arrache, et ceux qui planifient tout à l’avance. Moi, je suis vraiment à l’arrache. Mais pour voyager seule une première fois, je ne te recommande pas ce stress. Pour te rassurer, tu peux penser à réserver au moins quelques nuits dans un hôtel ou Airbnb et imprimer ton itinéraire pour t’y rendre (ou demander à l’hôtel de t’envoyer un taxi). Une fois posée, tu pourras décider de la suite de ton voyage.

Il y a aussi de très bon tours opérateurs qui peuvent te proposer des voyages clés en main. Cela peut être une bonne option pour partir seule en sachant que tu auras un « groupe » sur place et des co-voyageurs pour te tenir compagnie pendant le séjour. Il y a même des agences comme « copines de voyage » qui proposent des séjours entre femmes. Le rêve !

4 – Réfléchis à tes motivations pour voyager seule

Est-ce que tu pars seule parce que personne, dans ton entourage, n’est disponible pour venir avec toi ? Ou est-ce que tu as envie de te fixer un challenge personnel ?

Ta motivation va colorer ton voyage. Si tu pars pour te prouver que tu peux y arriver, alors concentre-toi sur cet objectif tout au long de ton voyage. Ose aller vers les autres. Dans tous les cas, ne reste pas seule dans ta chambre d’hôtel pour tes repas. Vas dans des auberges de jeunesse, sors seule au restaurant avec un livre, prends un cours de yoga sur place et invite quelqu’un à prendre un café après … ouvre-toi au monde. Tu vas faire des rencontres enrichissantes.

5 – Fais-toi confiance

Souvent, les femmes n’osent pas voyager seules par manque de confiance. Bien entendu, nous avons nos raisons. Nous sommes à risque, même dans nos propres pays d’ailleurs. Par contre, il y a une deuxième peur : celle de ne pas être à la hauteur. Dans ce cas, il faut apprendre à se faire confiance.

Tu as toujours su réagir, pour toutes les situations. Tu es capable de te poser,  de demander de l’aide, de faire des recherches, d’apprendre, de nouer des liens … tout cela, tu sais déjà le faire. Voyager seule va venir booster ta confiance en toi. N’hésite pas à te lancer.

Bonus : où voyager seule ? Mes 5 destinations préférées

J’ai toujours placé le voyage en priorité, et cela m’a donné l’opportunité de voir des endroits extraordinaires à un jeune âge. J’ai conscience que d’avoir vu autant de lieux, à seulement 32 ans, est une chance. Mais je me suis aussi donnée les moyens d’y arriver : ma vie d’adulte a toujours été entièrement tournée vers l’ailleurs. C’est viscéral, c’est un besoin. Et si tu as envie de voyager à temps complet, c’est aussi possible pour toi – notamment avec le freelancing qui te permet de travailler de partout. J’en parle dans mon livre, tout pour être freelance !

Je t’offre les 2 premiers chapitres de mon livre, Tout pour être freelance. Pour recevoir ce bonus, clique ici !

 

Voici la liste des pays, territoires et départements que j’ai visité seule et/ou entre amis et/ou en couple : 

  • Europe : France, Belgique, Espagne, Portugal, Italie, Irlande, Angleterre, Pologne, Pays-Bas, Allemagne, Turquie,
  • Asie : Singapour, Thaïlande, Malaisie, Indonésie (Bali).
  • Afrique & Moyen-Orient : Maroc, Israël, Palestine.
  • Amériques & Caraïbe : Canada, Etats-Unis, Mexique, Nicaragua, Costa Rica, Panama, Equateur, Pérou, Bolivie, Jamaïque, Martinique, Guadeloupe, Saint Martin, Saint Barthélémy, Îles Vierges Britanniques, République Dominicaine, Dominique, Sainte Lucie.
  • Océanie : pas encore 🙁

Je suis restée longtemps dans certains de ces endroits (comme le Costa Rica, où je vis depuis plus d’un an) et je retourne souvent dans mes destinations préférées (comme Bali, que j’ai adoré, ou encore Istanbul). Ils sont donc dans mon top 5 des destinations pour voyager seule :

  • Bali est ma destination préférée pour les femmes seules parce qu’il est facile d’y rencontrer du monde, on s’y sent en sécurité, il y a énormément de voyageuses solo et je n’ai jamais eu peur de rentrer seule, tard le soir, ou de conduire mon petit scooter tout autour de l’île. Je n’ai également pas fait l’expérience du harcèlement de rue sur place.

 

  • Istanbul est l’une de mes villes préférées. J’ai l’impression d’être dans un film tant l’atmosphère est unique, vibrante, pleine de couleurs et de beauté. Même s’il faut se comporter d’une façon discrète et conservatrice dans certains quartiers, je m’y suis sentie libre et inspirée. Rien de tel que de se poser avec un ça (un thé) dans le Grand bazar ou de faire une bonne marche sur le pont de Galata. Cette ville est un vrai joyaux qui va ravir les amateurs d’histoire, de religions et de culture !

 

  • Lisbonne & alentours (notamment Ericeira) :  Ville internationale avec des spots de surf à proximité, une qualité de vie incroyable, une communauté française présente (pour les non-anglophones, ça peut aider) et des studios de yoga partout ! Pour ceux qui aiment l’architecture, l’histoire et se perdre dans des petites rues mignonnes, c’est la destination parfaite.

 

  • Santa Teresa (au Costa Rica) : Pour voyager ici, il ne faut pas avoir froid aux yeux. C’est l’endroit où l’Océan et la jungle se rencontrent. Une seule route de terre connecte les hôtels et restaurants sur quelques kilomètres. Il y a plusieurs espaces de coworking pour les nomades digitaux, un monde de la nuit plutôt absent. On vient ici pour surfer et/ou faire du yoga. Sinon, il vaut mieux passer son chemin. La sécurité est très bonne dans tout le pays. Ici depuis un an, je me sens particulièrement en sécurité même en prenant la route tard le soir.

 

  • Koh Phangan (Thaïlande) : C’est la fameuse île qui accueille la « full moon party » tous les mois. Par contre, le côté Nord-Ouest est beaucoup plus calme avec une offre de restaurants véganes, de studios de yoga et de plages avec une eau chaude et turquoise à perte de vue. Ici, on se sent en sécurité. J’étais seule dans un petit bungalow en bord de plage, et je pouvais aller voir les étoiles tous les soirs sans avoir peur. C’est la seule destination où j’allais seule à la plage sans m’inquiéter. Quel endroit précieux !

Pour résumer : pour commencer à voyager seule, il faut simplement … oser !

Commence par un premier voyage « facile » pour toi, comme une ville européenne pendant quelques jours. Tu ne risques rien à tenter l’expérience, au contraire. Tu sauras si ce mode de voyage te plait. Mais attention … on devient vite accro aux excursions solo 😉

Dis-moi dans les commentaires si tu as un projet de voyage seule, et si oui dans quelle destination👇

 

Pin It on Pinterest