fbpx
Sélectionner une page

Tu as créé un site ou un blog professionnel, mais il recueille peu de visites ? Pire, il ne t’apporte aucun client ? Rédiger un article invité (ou “guest post“, in english please) est un excellent moyen d’élargir ton audience, en attirant de nouveaux lecteurs.

Il suffit d’envoyer un message à tes blogueurs préférés ou à tes confrères/consoeurs pour leur proposer de rédiger un article invité pour leur communauté. Si tes interlocuteurs acceptent, ton contenu sera alors publié sur leurs sites.

Mais attention : cette démarche, lorsque maladroite, te fera perdre beaucoup de temps (au mieux) et pourra même nuire à ta réputation (au pire).

Voici donc quelques astuces pour une stratégie “article invité” aux petits oignons ! 

#1 – Sélectionne les sites qui attirent ton audience cible

Tu rêves peut-être d’apparaître dans un magazine à forte notoriété. Mais tes lecteurs idéaux y passent-ils du temps ? Seras-tu visible de la part de tes clients sur ces médias ?

Les sites à fortes audiences peuvent être utiles pour une raison : les liens entrants – de ces sites vers ton blog – seront considérés comme étant de sources fiables par les robots de Google. Rédiger un article invité sur un grand média, c’est donc une stratégie de référencement plutôt que de véritable visibilité.

De mon côté, je préfère écrire pour des sites dont l’audience est similaire à la mienne. J’apprécie plus particulièrement les médias dédiés à l’entrepreneuriat, les blogs d’autres freelances ou les sites de services et produits dédiés aux indépendants.

J’ai, par exemple, rédigé un article pour Novaa – l’expert-comptable des freelances. Leur communauté est aussi constituée d’indépendants. Le thème ? “Quitter le salariat pour devenir freelance

Grâce à leurs partages sur les réseaux sociaux, j’ai pu obtenir de nouveaux clients 👇

Tu peux aussi utiliser des outils comme UberSuggest ou Mangools : à partir d’une requête SEO (de mots clés), tu pourras obtenir une liste de sites bien positionnés sur certains sujets. Autre avantage : tu pourras traquer les liens entrants (et articles invités) de tes concurrents.

#2 – Contacte la bonne personne pour ton article invité

Une fois que tu as identifié le site idéal pour ton article, il va falloir trouver un interlocuteur à qui envoyer ta demande.

Il existe plusieurs options pour entrer en contact :

  • rechercher l’e-mail de l’auteur du blog (grâce à LinkedIn puis RocketReach, par exemple) – c’est possible pour les petits sites indépendants uniquement. Le CEO d’un grand média n’aura certainement pas le temps de vous répondre ;
  • utiliser le formulaire de contact du site, en ajoutant “proposition article invité” en objet du message. Ainsi, ta demande aura plus de chances d’arriver sous les yeux de la bonne personne ;
  • rechercher les coordonnées de la rédaction, d’un journaliste spécialisé ou d’un responsable éditorial ;
  • utiliser la procédure de contribution publique, lorsqu’elle existe. La plupart des médias ont une page dédiée pour “devenir contributeur”.

Enfin, si tu n’as pas d’idées, Twitter est ton meilleur allié. Les journalistes sont nombreux à l’utiliser pour relayer leurs travaux, et tu pourras trouver leurs contacts avec une simple recherche de mots clés.

#3 – Approche chaque confrère avec éthique et respect

Avant toute chose, rappelle-toi que la stratégie d’e-mailing sauvage – en mode copier-coller – donne rarement de bons résultats. Il en va de même pour les articles invités.

Fais une liste des blogs intéressants pour toi. Recherche leurs propriétaires, et rédige un e-mail personnalisé pour leur proposer un article invité. Dans ce message, montre-leur que tu as pris le temps de lire quelques articles, et que tu apprécies la ligne éditoriale.

Propose un sujet pertinent, adapté à l’audience. Pense à laisser tes coordonnées pour être re-contacté, et n’hésite pas à relancer une ou deux fois si besoin.

NB : si tu connais le propriétaire du site, c’est plus facile. Tu appartiens certainement déjà à des communautés d’entrepreneurs. Peut-être que tu es client d’entreprises ayant un blog, par exemple. Peut-être que tes amis peuvent te recommander quelqu’un. N’hésite pas à faire jouer ton réseau pour obtenir un peu de visibilité.

J’ai – par exemple – été cliente chez LiveMentor : LA plus grande école d’entrepreneuriat en France 🙂 Ils m’ont donné la parole dans un article, dans lequel je présente mon parcours d’auto-entrepreneur.

Dans cet article – intitulé “Je suis auto-entrepreneure et fondatrice d’une école en ligne” – j’y présente mon parcours, ce que j’ai appris lors de ma formation à leurs côtés, et mes projets.

Un article invité est beaucoup plus facile à obtenir lorsqu’on le propose à des entreprises ou à des personnes que l’on connait déjà.

#4 – Rédige un article invité digne des meilleurs journaux

Lorsque tu proposes un article invité, l’auteur du blog hôte ne doit pas avoir à lever le petit doigt. Le texte est aéré, optimisé pour le référencement (SEO avec requête identifiée), irréprochable côté orthographe et – enfin – il respecte bien la ligne éditoriale. Le petit plus ? Proposer une photo de qualité, pour accompagner l’article.

Il existe plusieurs approches pour la rédaction d’un article invité :

  • tu peux l’écrire, puis le proposer à un partenaire. S’il te dit non, alors il faudra publier cet article ailleurs – sur ton blog ou chez un autre partenaire. Avec cette option, ton interlocuteur pourra découvrir tes qualités rédactionnelles : c’est l’idéal si tu n’as pas encore une forte visibilité en ligne ;
  • tu peux rédiger un plan détaillé, autour d’une thématique que tu as envie d’approfondir. Cette technique t’évite d’entrer dans les détails avant d’avoir un accord. Pour autant, tu pourras montrer à ton interlocuteur que tu as étudié sa ligne éditoriale.
  • enfin, tu peux simplement proposer quelques titres ou sujets à ton partenaire. Dans ce cas, tu dois avoir fait tes preuves ailleurs (sur ton blog, ou via d’autres articles). Pense à inclure des liens pour montrer ta capacité à rédiger un article invité qualitatif.

Pour écrire ton article, considère ton partenaire comme un client. Pense à matérialiser cette collaboration avec un brief, comme s’il s’agissait d’une mission rémunérée. Mots clés, titre, angle de rédaction, tonalité, longueur du texte, deadline, nombre de liens entrants acceptés …

NB : n’oublies pas d’effectuer un maillage de liens internes vers le blog partenaire. C’est un effort apprécié, et positif pour le référencement (SEO). Explore les autres articles du site, et choisis-en 2 ou 3 qui pourraient s’intégrer dans ton texte.

Enfin, ajoute de belles photos dont tu es propriétaire. Si tu n’as pas d’images, des sites comme Unsplash ou Pixabay t’offriront des options gratuites et libres de droits.

#5 – Ne transforme pas ton article invité en publicité !

En rédigeant ton billet, pense à apporter de la valeur à l’audience. Tu peux ajouter 2 ou 3 liens vers ton propre site, de façon discrète. Personne n’a envie de publier une publicité géante sur son blog.

Tu peux, par exemple :

  • glisser un lien vers la page d’accueil de ton site dans le paragraphe où tu te présente, ou à la fin – dans la partie “biographie de l’auteur” si applicable ;
  • rediriger les lecteurs vers l’un de tes articles de blog, sur un sujet similaire, pour approfondir une notion ;
  • proposer un lien vers ton Ebook gratuit ou ton offre payante, avec accord de l’auteur, de façon naturelle.

Voici un exemple de biographie avec un lien, publié sur un article invité rédigé pour Mélanie de La Plume Rose. Le thème ? Pourquoi et comment tenir un blog professionnel. Dans cet article, je ne fais aucune publicité directe. Je me concentre sur l’apport de valeur. Si quelqu’un résonne avec mon billet, j’ai bon espoir qu’il clique sur la biographie suivante, publiée à la fin👇

 

#6 – Pense à relayer l’article sur tes canaux de communication

Rédiger un article invité c’est bien, lui donner de la visibilité c’est mieux ! Pourquoi ? Parce que cela donnera une impression encore plus sérieuse à ton partenaire, en lui montrant que tu as joué le jeu jusqu’au bout.

Si une personne te fait confiance pour un article invité, pense aussi à la suivre sur les réseaux sociaux, et à aimer / commenter / réagir de temps en temps à ses publications. Avec cette démarche, tu vas te créer un écosystème bienveillant, ce qui est indispensable en freelance.

Voici un super exemple pour l’occasion. Margaux m’a proposé un portrait sur son site internet, où elle présente des nomades digitaux. Une fois l’article ajouté, elle a fait un effort pour le mettre en scène sur une jolie photo, sur Instagram 👇

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Margaux Rx • Nomad Freelancer (@margaux_rx) le

Forcément, après autant d’efforts – j’ai eu envie de le relayer partout à mon tour.

NB : lorsque tu travailles sur un article invité, pense à en coordonner la date de diffusion avec ton partenaire – afin de pouvoir te prévoir un moment pour le relayer, et de lui réserver un espace (si applicable) dans ta ligne éditoriale.

#7 – Prépare-toi à faire face à cette visibilité

Si ton article est partagé dans un grand média, ça sera peut-être un gros coup de pub pour toi.

Lorsque j’ai publié un article sur le nomadisme digital dans Les Echos Start, je ne m’attendais pas à un tel engouement. Le titre ? Je suis devenue Digital Nomad et je ne reviendrai jamais en arrière ! 

Lise Slimane Digital Nomad Article Les Echos

J’ai relayé l’article sur mes propres réseaux sociaux, et il a fait un carton ! La suite était un peu difficile à gérer : j’ai reçu de nombreux messages de personnes qui voulaient échanger par téléphone, ou par écrit. J’ai pris le temps de répondre, par message uniquement – je ne pouvais pas offrir mieux.

Il y a aussi eu quelques commentaires négatifs sur les réseaux sociaux, mais rien de bien méchant. Là, je n’ai pas répondu, car ce n’était pas ma plateforme. Il faut se dire que quand on fait un article invité, c’est aussi l’image du partenaire qui est en jeu. On ne peut pas prendre les mêmes aises qu’avec sa propre communauté.

Lorsque tu auras publié ton article invité, pense à revenir sur le site de temps en temps, à répondre aux commentaires (de façon courtoise) et à tes messages directs reçus via ces canaux externes. C’est le minimum pour remercier les blogs qui t’ont fait confiance.

#8 – Comprends la différence entre article invité et sponsorisé

Tous les blogueurs ne sont pas ouverts aux articles invités. Certains auteurs passent tellement de temps et d’argent à construire leurs communautés qu’ils ne souhaitent pas laisser d’autres contributeurs s’y exprimer – sans contreparties financières.

Et c’est bien normal ! Blogueur, c’est un métier. C’est aussi un sacré travail. Il faut d’abord donner beaucoup, pour ensuite pouvoir monétiser son audience.

Rédiger un article invité ne sera pas une opportunité offerte par tous les blogs.

Le plus souvent, tu pourras proposer un article invité aux blogs qui ont besoin de contenus réguliers. Dans ce cas, leurs auteurs seront ravis d’avoir un article intéressant à proposer à leurs audiences.

Tu peux aussi proposer un échange d’articles / de liens à quelqu’un qui est au même niveau que toi – côté entrepreneuriat. Dans ce cas, vous y gagnerez tous les deux.

Par contre, s’il s’agit de blogueurs professionnels, tu pourras alors proposer un article sponsorisé à la place. Dans ce cas, il faudra rémunérer le propriétaire de la plateforme, qui pourra écrire à ta place (pour promouvoir ton offre) ou te laisser t’exprimer en facturant simplement la visibilité apportée.

Parfois, la distinction est difficile à faire. Pour renforcer tes chances de rédiger un article invité pour un blogueur, mets en avant la valeur ajoutée de ta proposition. Ne fais pas un énième copier-coller de blog en blog. Explique-lui pourquoi tu peux lui apporter du positif.

N’oublies pas de bien expliquer ta démarche, en tant que freelance. Cela montrera que tu n’es pas une grosse entreprise, qui souhaite juste faire de la publicité, mais une personne qui a envie de partager une expérience inspirante ou des connaissances spécifiques.

De mon côté, j’ai souvent des marques qui me contactent pour faire un “partenariat”. Au fond, quand je creuse leurs demandes, je n’ai rien à y gagner. Absolument RIEN 😧

Souvent, le message commence ainsi : “Nous souhaitons vous proposer un partenariat pour votre audience de freelances. Vous pourriez parler de nos services sur votre blog ou vos réseaux sociaux par exemple”.

Et intérieurement, je me dis :

” Donc – si j’ai bien compris – je transforme mes canaux de communication en pancartes publicitaires pour une marque que je ne connais ni d’Eve, ni d’Adams ? Je risque la confiance de ma communauté en parlant d’un produit que je ne connais pas, juste parce que cette marque m’a envoyé un e-mail ? Je passe des heures à créer du contenu pour 0€ (ou une affiliation avec 1€ par vente 🙈) ?”

Parfois, j’ai envie de répondre “100 balles et un mars aussi ?” mais je préfères leur dire non merci, c’est plus poli.

J’ai reçu ce type de messages pour des services aux indépendants, des nouvelles plateformes ou applications pour freelances, des livres de développement personnel, des formations, du coaching …

Je comprends qu’on puisse être maladroit avec ce type de demandes. Moi aussi, j’ai envoyé de nombreux e-mails maladroits lorsque je me suis lancée – il y a 6 ans. Mais ce qui n’est pas excusable, c’est de demander du travail sans apporter de la valeur en retour.

Lorsque tu contactes un blogueur, que ce soit pour un article invité ou un article sponsorisé, pose-toi la question suivante : est-ce que ma proposition va rendre service à l’audience et à l’auteur du blog ? Si oui, qu’est-ce que j’apporte ? Un article intéressant, avec un relai sur mes réseaux sociaux ? Un dédommagement financier ? Un programme d’affiliation avec rétribution généreuse ?

Oui, rédiger un blog est une passion. Mais pour certains, c’est aussi leur gagne-pain. Dans ce cas, il est important de repérer, à l’avance, si un article invité est pertinent, ou s’il faudra plutôt payer pour cette visibilité.

Enfin, la meilleure façon de le savoir, c’est parfois de demander : “Est-ce que vous acceptez les articles invités ? Je pense notamment à tel sujet, adapté à votre ligne éditoriale.”

Pour résumer : rédiger un article invité, c’est rester authentique avant toute chose

Tu es passionné(e) par ton métier, non ? Sinon, tu ne ferais pas le choix du freelancing, et de tous les risques qu’il présente !

Lorsque tu vas rédiger ton article invité, pense à prendre du plaisir à partager tes connaissances. Choisis un thème qui te plaît, utilise ta plume de façon authentique. Reste toi-même. Ne laisse pas les aspects stratégiques prendre le dessus, juste pour obtenir du trafic.

L’exercice peut être chronophage, surtout si tu débutes dans l’écriture. Mais au fil du temps, tu gagneras en rapidité et tu pourras même espérer rédiger ces articles en 1 h top chrono 🦄

👇  Et toi, tu as déjà écrit un articles invité ? Si oui, partage le lien en commentaire👇

Pin It on Pinterest