fbpx

Si tu vis en France, Londres n’est qu’à un pas de chez toi ! Bien que chère, c’est une ville dynamique, internationale et ouverte au télétravail. Les freelances anglophones pourront donc y faire de belles rencontres et potentiellement prospecter et enrichir leurs bases de clients. Pour cela, rien de tel que les cafés wifi et espaces de coworking : London, la belle Londres, aura tout pour te ravir !

Je te propose de découvrir mes 10 lieux préférés pour travailler à Londres entre deux découvertes culturelles et/ou festives 🙂

PS : voici les aspects sur lesquels j’ai fait ma sélection :

  • La rapidité et stabilité du réseau Internet,
  • La quantité de prises à disposition,
  • La carte du café et/ou restaurant avec options saines et véganes (bien manger c’est le début du bonheur #foodie),
  • La luminosité des lieux visités,
  • L’ambiance : bruyant ou calme, blindé de monde,
  • Les quartiers et les activités à faire aux alentours. Après tout, l’avantage de devenir digital nomad est aussi de pouvoir faire du tourisme tout en travaillant !

Je n’ai pas inclus l’aspect communauté. Selon moi, rencontrer du monde demande un effort individuel : en rejoignant des groupes sur facebook (quelques exemples : TourDuMondiste, Digital Nomad London, French Digital Nomad, Digital Nomad Girls…), en allant à des événements (trouvés sur le site Meetup, par exemple) ou encore en se rendant dans des auberges de jeunesse pour voir les activités proposées (elles sont généralement ouvertes à tous, moyennant finance).

C’est parti pour notre tour d’horizon des meilleurs espaces de coworking : London edition !

Préambule : Carte des coworking london-iens 🙂

Tu es pressé ?

Repère ton prochain café wifi ou espace de co-working à Londres en un clin d’oeil 👇

Map of my favorite coffee shops and coworking : London edition

Look Mum No Hands: Le repère pour cyclistes connectés

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Look mum no hands! (@1ookmumnohands) le

Les amateurs de vélos seront ravis, ceux de bons petits plats aussi. Le lieu est plutôt bruyant, et il est vite pris d’assault par des freelances mais aussi des touristes venus revivre les plus grands moments du Tour de France et par des professionnels pour un déjeuner sur le pouce. Rien que le nom, littéralement “Regarde maman, sans les mains”, laisse présager que le café voue un culte au cyclisme.

Une table en hauteur est réservée aux ordinateurs, ainsi qu’un coin avec banquettes un peu plus confortables. Le wifi est rapide, il y a des prises en grand nombre. Je recommande la tartine au beurre de cacahuètes, bananes et framboises : un délice.

Il y a une petite terrasse en extérieur pour prendre le soleil – mais à Londres il ne faut pas trop compter dessus ☀️

Aux environs de Old Street, on retrouve les quartiers de Shoreditch et Hoxton (10-15 minutes de marche). Autant en profiter pour découvrir de belles galleries d’Art ou prendre une pinte dans l’un des nombreux pubs mi-conventionnels, mi-élaborés (il faut remercier les hipsters pour cela).

👍 Le concept original, sa boutique dédiée au vélo, et le lieu baigné de lumière !

👎 On y est vite à l’étroit, surtout sur l’espace réservé aux ordinateurs. Lorsqu’il y a du monde, c’est plutôt bruyant.

Coffice: de l’espace et de la lumière à gogo

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mariam (@belladore) le

Le mot “Coffice” est une nouvelle invention. Il mélange de Coffee Shop x Office et serait donc un genre de bureau adapté au télétravail.  Certains cafés se désignent donc comme “Coffice”.

Cependant, au coeur de Shoreditch – en plein centre du Londres créatif – se trouve Coffice – un café wifi ayant décidé d’adopter ce terme comme dénomination commerciale.

On y trouve d’excellentes patisseries: je recommande particulièrement le Millionaire Shortbread’s bar. En plus de fixer le ton pour aller chercher un super chiffre d’affaires, ce gateau est un vrai régal. On y trouve une couche de caramel, une autre de beurre de cacahuète, un peu de chocolat et du sablé comme base pour soutenir le tout. Accompagné d’un Chaï Latte, cette pause douceur ravira les plus gourmands d’entre nous.

Toutes les tables sont équipées de prises. Il y a des espaces en hauteur avec tabourets confortables, et des banquettes rembourées pour une meilleure assise. Celles-ci sont prises d’assault dès le matin. Comme pour tous les bons plans coworking london-ien, il faut donc prévoir d’y arriver tôt pour choisir sa place !

Les plafonds sont très très hauts et les tables se trouvent derrière deux grandes vitrines. Ni la place, ni la lumière ne manquent dans ce lieu majestueux. Des options de location de bureaux ou de places en co-working (au mois) sont proposées sur place, à un autre endroit.

À proximité, un bus permet de rejoindre Waterloo en 30 minutes (Big Ben, London Eye ou encore l’un des nombreux théâtres pour voir une comédie musicale).

👍 Les tables hautes permettent de travailler debout si l’on souhaite se dégourdir les jambes. Le lieu est baigné de lumière, et proche de nombreuses lignes pour les transports en commun.

👎 L’espace sur les tables hautes n’est pas très profond (tout juste la taille d’un ordinateur). On ne peut pas trop s’étaler. L’endroit devient très bruyant aux heures du lunch (11h30-14h).

The CoffeeWorks Project à Islington: un cadre minimaliste et un café goutu

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The CoffeeWorks Project (@thecoffeeworksproject) le

L’enseigne propose 4 autres cafés ailleurs dans Londres. Il sont aussi torréfacteurs, d’où leur passion pour les bons cafés Single Origin et les différentes méthodes de préparation du café: filtre, machine, aéropress…

Dans le cas où le café ne serait pas ta tasse de thé, je te recommande le Chaï. Tu disposeras de vraies épices à mélanger directement dans ta tasse, en filtrant ton lait chaud dans un mélange qui sent bon le voyage.

Situé à Islington, dans le coeur créatif de Londres (près des galleries d’Art), ce café est également très proche de la gare King’s Cross. Ainsi, les digital nomads pourront profiter d’un dernier cadre de travail confortable avant de reprendre leur eurostar, direction la France !

👍 La qualité du café, des prises dans de nombreux endroits, et un large choix de patisseries.

👎 L’accueil un peu froid (bien qu’efficace), c’est peut être une touche hipster volontaire. La carte des boissons est plutôt classique, cela se comprend. Un café Single Origin se déguste, il ne se mélange pas à des mixtures originales.

TimberYard (TY Seven Dials): une ruche pour télétravailleurs

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par TY (@timberyarduk) le

TimberYard – appelé TY – est un café en hyper-centre de Londres. Bien que de nombreux espaces soient disponibles pour les ordinateurs, on y trouve tout de même des tables réservées pour la restauration uniquement.

Au premier abord, il semblerait que l’on ai souhaité pousser les murs de cet espace sur 3 niveaux pour y concentrer le plus possible de freelances et autres utilisateurs d’oridinateurs. Le résultat est réussi, et le lieu est devenir un repère pour digital nomads en quête d’une bonne connexion internet.

Mieux vaut arriver tôt (avant 9h) pour avoir une place agréable. Le café se rempli à une vitesse impressionnante. Même s’il y a de nombreuses places, les meilleures partent vite (prises à côté, espace pour s’étaler un peu, luminosité…). Il est possible de réserver des salles de réunion à l’avance.

Enfin, le lieu est central. Picadilly circus, Big Ben et London Eye sont à quelques pas (ou quelques arrêts de métro) de TimberYard. Cela en fait un excellent lieu pour faire une pause travail entre deux activités touristiques. De nombreuses pièces de théatre et comédies musicales se jouent juste à côté.

👍 L’ambiance est au travail, on peut se laisser porter par l’énergie studieuse du lieu. La carte (repas et boissons) est variée et délicieuse.

👎 On est vite serrés. L’espace situé en sous-sol est très sombre et pas franchement agréable. La proximité créé du bruit qui peut facilement déconcentrer (conversation du voisin à 20cm de nous, bruit de la machine à café, etc…).

Hubbard and bell : le plus chic des coworking london-iens

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hubbard & Bell (@hubbardandbell) le

Ce lieu est exquis pour plusieurs raisons !

Premièrement, il est richement décoré. Cadres, bibelots et bibliothèques raviront les amateurs de beaux espaces, de luxe et de design d’intérieur.

Deuxièmement, la cuisine est délicieuse, notamment le Mac & Cheese aux truffres: un vrai régal. La carte comporte de nombreuses options véganes et des smoothies aux compositions les plus alléchantes les unes que les autres (Café-Banane-Chocolat, Betterave-Pomme-Citron, etc…).

Ici, on nous propose d’ouvrir un compte au restaurant : en échange de notre carte bancaire, nous pouvons ajouter à notre guise tous les plats et boissons de notre choix. Attention, cela augmente vite l’addition (j’en ai eu pour presque 40€ la journée pour un granola, un café latte, un petit plat chaud et un smoothie).

Troisièmement, les canapés sont d’un confort sans nom. On s’y enfonce joyeusement avec son ordinateur.

Pour conclure, ce café-restaurant-bar est situé en hypercentre de londres. Dans le quartier, il y a beaucoup de théatres proposant des comédies musicales. Dans ce cas, je te recommande d’aller à la billeterie 1 heure avant la représentation : si le théâtre n’est pas complet, tu auras des places à un tout petit prix (20-30€).

👍 Ouvert très tard, on peut passer du café au cocktail sans problème. Le lieu est central, à deux pas de Covent Garden.

👎 Très peu de prises. Arriver tôt, car les tables réservées aux ordinateurs sont rapidement squattées. C’est plutôt cher !

CitizenM Hotel : dans l’effervescence de la City

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par citizenM hotels (@citizenm) le

Cet espace est plutôt original, puisqu’il s’agit du lobby et bar/restaurant d’un hôtel. Cependant, le lieu n’en demeure pas moins idéal pour travailler.

Tout d’abord, l’espace disponible est immense. Comme il s’agit d’un hôtel, il y a peu de freelances. Pas de risque de manquer de place. Le rez-de-chaussée est immense, les plafonds très hauts (5m selon mon coup d’oeil expert) et on y est jamais serré.

Il n’y a pas beaucoup de prises, car la pièce n’a pas été conçue pour les télé-travailleurs. On peut tout à fait en trouver une vue la faible fréquentation. Il faudra consommer sur place, le choix est satisfaisant (bar, café et restaurant). On peut y rester poser des heures en ne consommant qu’un café, sans culpabilité étant donnée la place disponible.

Situé à deux pas de La City et de la Tour de Londres, ce “coworking” london-ien pour le peu original te ravira si tu souhaites explorer le coeur historique et business de Londres. Pour la petite anecdote, le terrain de chasse de Jack l’éventreur était à proximité, et de nombreux tours glauques proposent de revivre l’histoire somble de Londres (peste, exécutions, fantômes et serial killers…). Tout un programme.

👍 Une décoration fabuleuse, un menu très varié (et un peu luxe, pour un prix raisonnable) et de la place pour téléphoner sans géner les autres. Accueil chaleureux.

👎 Wifi d’hôtel qui peut ralentir s’il y a beaucoup de connexions, peu de prises et une ambiance parfois un peu monotone (lorsqu’il n’y a pas grand monde).

 

Yllw Coffee : pour une ambiance colorée et sportive

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par YLLW COFFEE (@yllwcoffee) le

Yllw Coffe est, à mon sens, un des secrets les mieux gardés de Londres. Situé au rez-de-chaussée d’une salle de sport (Dog House Fitness), il est possible d’alterner travail et activité physique : le lieu est équipé de casiers et de douches !

Après sa séance, rien de tel qu’une pause gourmande et/ou saine. Je recommande la tartine avocat – grenade ou les pancakes aux baies – les meilleures de Londres 🎉

Il est aussi possible d’y venir pour travailler uniquement. L’endroit est équipé de tables et de canapés cozy et d’un bon réseau Wifi. La musique est plutôt forte, ne pas y prévoir d’appels. C’est l’endroit idéal pour se sentir entouré, échanger avec des londoniens (peu de touristes) et bosser en musique.

Dans le quartier, on peut faire du shopping dans l’une des nombreuses friperies de la rue Balham High Rd (au profit d’ONG le plus souvent). Il y a plusieurs parcs à proximité pour prendre un bon bol d’air frais : Clapham Common et Tooting Common ne sont qu’à 15 minutes de marche.

👍 L’équipe est accueillante, le quartier dynamique, et la carte originale.

👎 Peu de prises, mais comme c’est un lieu encore peu connu des freelances, on trouve facilement une place à proximité d’une d’entre elles.

Brothers Marcus et ses boissons divines

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Brother Marcus (@brothermarcus_) le

Les amateurs de bons cafés seront comblés. La carte des boissons est très riche. C’est de loin le meilleur barrister, selon moi. Je recommande le latte à la betterave et au lait de coco : à essayer de toute urgence.

Ce café n’est pas vraiment comme un espace de travail. On y croise quelques freelances, mais Brothers Marcus est surtout connu pour son menu “Brunch” toute la semaine. Il y a plusieurs grandes tables à l’entrée qu’il faudra partager.

Mieux vaut arriver en dehors des heures de brunch (11h30-14h30) pour espérer y avoir une belle place. Les tables du fond sont à éviter. Elles sont très étroites, en face des toilettes, et dans un coin sombre.

Situé en plein coeur de Balham avec ses nombreux parcs, commerces et friperies – et à deux pas du Yllw Coffee Shop – ce café se trouve juste à côté d’une station de métro (le fameux Tube) avec la “Northern” line. L’hyper-centre n’est qu’à 20-30 minutes.

Il existe un deuxième café du même nom en plein centre de Londres (à Angel, près d’Islington). Il propose la même carte, avec un peu plus de places.

👍 L’équipe est chaleureuse. La nourriture et la carte de boisson sont très élaborées. Il y a beaucoup de lumière à l’entrée du café, et l’espace est ouvert.

👎 On y est vite à l’étroit. Il y a peu de prises. À éviter si l’on pense y travailler toute la journée. Parfait pour quelques heures de boulot et une pause gourmet.

Caya : un havre de paix et des prix doux

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CAYA (@caya_club) le

Un séjour coworking london-ien peut vite coûter cher ! Caya propose une offre à 2£ de l’heure : Wifi et boissons chaudes incluses (café, thé, et laits végétaux pour se faire son propre latte).

La salle réservée au co-working est au fond du café. Elle est plutôt sombre mais équipée de nombreuses lumières.

Il y a beaucoup d’espace, mais les places partent vite. Il y a de petites tables pour 4, des canapés et de grandes tables avec des bancs. Pense à y arriver de bonne heure si tu as envie d’avoir le choix.

Le quartier, Brixton, est parfait pour une promenade à pied à la découverte du Street Art local ou dans les petits commerces de bouche. C’est un endroit populaire dans lequel de nombreuses cultures coexistent. On peut y trouver des kiosques de repas méditerraéens peu chers, y entendre de la musique caribéenne ou encore écouter un concert Live dans l’un des nombreux bars.

👍 Les tables et les chaises sont très confortables. On trouve des prises partout. L’endroit est très calme : on peut tout de même y passer des appels ou discuter. Cependant, la majorité des coworkers sont discrets.

👎 Le manque de luminosité : difficile de travailler des heures à la lumière artificielle. La restauration – en supplément du tarif coworking – n’est pas très variée. On y trouve plutôt des snacks ou de la petite sandwitcherie. Pas fameuse, elle ne ravira pas les papilles des gourmets.

Bokor: le restaurant-wifi boho-chic au coeur du populaire Kilburn

Malgré le fait que Bokor soit un restaurant, internet est stable et rapide (Wifi gratuit). Pour l’instant, il n’est pas pris d’assault par les autres freelances et télé-travailleurs. Je compte sur vous pour garder le secret 🙂

Ce restaurant cozy est un vrai petit bijou. La cuisine, bien que simple, pourra satisfaire les petites et les grandes faims.  La décoration est inspirate et elle invite aux voyages avec ses éléments “Tiki” et bohème. Il y a beaucoup de place, à toute heure de la journée et du soir. La plupart des cafés fermant tôt à Londres, c’est donc un bon plan !

Kilburn est un quartier populaire au nord de Londres. C’est l’idéal pour ceux qui n’ont qu’un petit budget pour leur logement. Il n’y a rien de spécial à voir aux alentours. Cependant, les pubs sont remplis de locaux et cela donne une belle idée de la vie quotidienne des habitants du coin. Baker Street, Madame Tussauts, Regent’s Park et Victoria (avec ses nombreux musées) ne sont qu’à 20 minutes de trajet.

NB: Si tu souhaites te loger pas cher à Londres, je te conseille le HouseSitting (logement gratuit en échange de la garde d’animaux de compagnie).

👍 Une carte avec des plats chauds. Cela change de la plupart des menus voire de la culture culinaire anglaise en général, qui gravite autour de sandwitchs, soupes et pub food (frites, nuggets, etc…). Un quartier abordable.

👎 Pas vraiment un lieu conçu pour travailler donc peu de prises à disposition. L’espace est grand, il y fait un peu froid. Peu de choses à voir aux environs.

Des quartiers restreignant le coworking : london 100% touristique

Si tu prévois un déplacement à Londres, pense à visiter les quartiers suivants :

  • Notting Hill avec son célèbre marché de Portobello, ses maisons colorées d’inspiration caribéenne, et de nombreux petits cafés pour bruncher.
  • West London et ses demeures imposantes, à l’architecture géorgienne ou victorienne. Un régal pour les yeux.
  • Hyde Park, point de départ de nombreux tours gratuits pour voir les principaux sites touristiques de Londres (Buckingham Palace est à deux pas).

Cependant, il sera difficile d’y trouver un café confortable pour travailler. Bien sûr, il y a toujours des options telles que Costa Coffee, Starbucks, Le Pain Quotidien ou encore Prêt-à-manger. Cependant, étant donné le passage, je peux t’assurer que la propreté et la tranquilité ne seront pas au rendez-vous.

La plupart des cafés – surtout ceux de Notting Hill, n’acceptent pas les ordinateurs. L’espace est tout petit. Les loyers sont chers. Ils donnent naturellement la priorité aux clients venant simplement se restaurer.

Cependant, si tu as prévu de rester à Londres un moment, tu peux tenter les espaces de coworking london-iens traditionnels. “Typical Coworking London Vibe” assurée avec un abonnement au moins dans l’une des nombreuses options du quartier : DeskNinjas (HydePark), The Workary Notting Hill, Cowork Hub – pour le long terme – compter au minimum 125€/mois pour un coin de bureau.

Conclusion : en termes de Coworking, London has it all !

Londres est un endroit idéal pour les freelances ayant des métiers liés au numérique. Si c’est ton cas, un séjour sur place pourrait te permettre d’améliorer tes compétences, de rencontrer d’autres professionnels du secteur, voire même de décrocher des missions

En plus des “meetups” qui ont lieu quasimment tous les soirs, des écoles spécialisées proposent de petits workshops gratuits ou à faible coût. Ces ateliers sont spécialisés : marketing digital, design, développement web… la plupart des métiers du numérique y sont représentés. GeneralAssembly ou encore The Product School proposent de nombreux rendez-vous pour mettre à jour ses compétences.

Google Campus propose également de nombreux événements avec des startups locales.

Malgré le coût élevé d’un voyage sur place, Londres est une ville dynamique et très attractive côté business. Avec quelques bons plans pour voyager pas cher, et avec tous les transports low cost depuis la France, je ne doûte pas que dans le futur, cette belle destination deviendra un lieu prioritaire pour un Digital Nomad.

Coworking London DIgital Nomad

Pin It on Pinterest