fbpx

Tu as envie de suivre ma formation pour lancer et développer ton activité de freelance ? Tu n’as pas encore la trésorerie pour investir dans ton business ? Pas de panique ! Il existe – en France – de nombreux mécanismes pour financer sa formation.

En France, se former tout au long de la vie est un droit ! Les actifs (salariés, entrepreneurs, freelances) cotisent dans ce sens. Cette contribution permet la prise en charge – totale ou partielle – d’actions de formation régulièrement.

Mais beaucoup d’indépendants et de salariés ignorent ces mécanismes, pourtant à leurs dispositions (puisqu’ils ont payé pour). Le problème, c’est la complexité du monde de la formation en France.

Heureusement, une réforme de 2019 est en train de simplifier la prise en charge financière pour les “étudiants” adultes (appelés stagiaires).

En attendant, voici comment le financement fonctionne – en 2019 et 2020 !

Comment faire financer sa formation ?

 

Il faut respecter plusieurs conditions pour demander une prise en charge, notamment :

  • avoir des droits – c’est à dire avoir cotisé en freelance et/ou en salarié. Les montants, cumuls et règles d’attributions varient selon le statut et l’activité exercée.
  • choisir une formation éligible aux financements. Ces programmes répondent à des critères de qualité. Cela permet d’éviter bien des dérives – même si la charge administrative est énorme pour les organismes et formateurs.

Quand vous choisissez une formation, demandez de l’aide à l’organisme. Il pourra vous aider à constituer votre demande de prise en charge.

NB : Il existe des formations de qualité qui ne sont pas finançables. Cela veut dire que l’organisme / le formateur n’a pas fait les démarches de certification, rien de plus. Ce n’est pas automatique ni obligatoire. 

Faire financer sa formation en tant que salarié

 

C’est le CPF – Compte Personnel de Formation – qui permet aux salariés (et anciens salariés) de vérifier leurs droits et de les utiliser. Pour se faire, le gouvernement a créé une plateforme incroyable, il faut le dire. Il s’agit de https://www.moncompteformation.gouv.fr/

Ce site permet aux personnes salariées (ou l’ayant été) de consulter leurs droits à la formation, et de choisir un programme dans un catalogue officiel.

Tout le monde devrait aller vérifier : ça ne coûte rien. L’inscription se réalise 100% en ligne, en quelques minutes, avec son numéro de sécurité sociale.

J’étais, par exemple, surprise d’avoir droit à 130€ même si je n’ai été salariée que 3.5 mois ces dernières années.

Mon Compte Formation

Les avantages du CPF : 

  • un salarié cotise 500€/an (temps plein). Vous pouvez cumuler vos droits d’une année à l’autre (dans la limite d’un plafond de 5000€).
  • Les droits de ces dernières années (DIF) sont transformés en budget sur la plateforme. Vous pourriez même avoir une surprise avec plusieurs milliers d’euros disponibles si vous n’avez pas touché à ces financements.
  • vous pouvez utiliser votre CPF en partie (en gardant du budget), en totalité et/ou compléter en payant par CB les frais restants.

Qui peut bénéficier du CPF ?

  • salariés ;
  • fonctionnaires (anciennement avec le DIF) ;
  • freelances en portage salarial ;
  • freelances en CAE (coopérative d’activité et d’emploi) ;
  • assimilés-salariés (Président de SASU qui se rémunère) qui peuvent avoir des droits CPF ou dépendre d’un OPCA – voire plus loin ;
  • intermittents du spectacle.

Même ces fonctions ont été exercées dans le passé, à temps partiel ou complet, des droits pourraient exister. Une fois encore, allez vérifier. Ca prend 2 minutes !

Faire financer sa formation quand on est freelance

 

Les FAF (fonds d’assurance formation) sont des interlocuteurs privilégiés

Avec la réforme, les freelances et entrepreneurs devraient aussi être rattachés au CPF dans un futur proche. Cependant, les indépendants seraient un peu perdant au change car les enveloppes sont actuellement élevées : 900€ à 2400€ par an.

Si tu es indépendant, ne gaspille pas tes droits 2019 et 2020 (ils sont perdus au 31 décembre de chaque année).

Chaque fois que tu paies des cotisations sociales, tu participes à la CFP (contribution à la Formation Professionnelle) collectée par l’URSSAF puis reversée à des FAF (Fonds d’Assurance Formation). 

Ces FAF sont gérés par divers organismes : l’AGEFICE, le FIFPL et les OPCAs (20 au total).

Comment demander une prise en charge des frais de formation ?

Lorsque tu voudras demander une prise en charge financière de ta formation, tu devras faire un dossier et y joindre des pièces telles qu’une convention de formation, un devis, une demande de financement, une lettre de motivation et une attestation de versement du CFP (je t’explique plus loin où trouver ça).

⚠️ Attention : les formations éligibles ne sont pas celles du CPF. Là, il faut que ton organisme de formation réponde à un autre critère : le datadock (jusqu’à 2020) puis la certification (à partir de 2021).

Quand ton dossier sera prêt, tu devras l’envoyer à l’organisme dont tu dépends (FIFPL, AGEFICE, OPCA) – parfois national, parfois divisé en antennes régionales. Ton rattachement va dépendre :

👉 de ton statut (auto-entrepreneur, entreprise individuelle, gérant d’EURL, auteur-artiste) ;
👉 du type d’activité que tu exerces (commerçant, artisan, profession libérale) ;
👉 de ton code NAF-APE.

Grosso-modo :

  • professions libérales : au FIFPL.
  • commerçants et prestataires de services : à l’AGEFICE ;
  • auteurs-artistes : à l’AFDAS ;
  • les artisans, quant à eux, sont rattachés à divers OPCA ou organismes selon leur code activité.

En moyenne, les freelances ont droit à 1400€/an via ces finançeurs.

Pour le savoir, tu peux :

  • demander à ton expert-comptable ou à l’organisme de formation que tu as choisi ;
  • si tu es auto-entrepreneur, te rendre dans “documents” – “mes attestations” – et télécharger ton attestation de versement de contributions à la formation professionnelle. Tu auras le nom de ton organisme finançeur. Attention, le montant est celui des contributions (très faible) – rien à voir avec tes droits beaucoup plus élevés.
  • utiliser des sites comme Trouver Mon Opco avec ton code NAF.

 

Comment savoir si tu as des droits à la formation ?

En général, c’est plutôt simple 🚀

Si tu dépends du FIFPL, tu dois avoir généré du chiffre d’affaires ces 12 derniers mois. Les professions libérales peuvent donc se faire financer une formation dès la première année.

Pour l’AGEFICE, même condition (chiffre d’affaires ces 12 derniers mois) MAIS il faut avoir plus d’un an d’existence. Tu ne pourras donc demander ta formation qu’à partir de l’année 2 !

Quand aux auteurs-artistes – ils dépendent de l’AFDAS et doivent avoir généré au moins 9000€ ces 12 derniers mois.

Pour les autres OPCA (artisans), les règles sont complexes. Il faut faire du cas par cas.

Quand demander à faire financer sa formation en freelance ?

À la différence du CPF, tu devras attendre pour avoir une réponse.

Une fois que tu auras déposé un dossier de demande de prise en charge, les délais seront – en moyenne – d’un mois. Si la réponse est positive, tu devras alors avancer le montant de la formation. Tu seras remboursé 3 à 4 semaines après la fin de ta formation. Parfois, il y a du retard. Il faut prévoir la trésorerie nécessaire.

Certains organismes proposent des paiements en différé ou la subrogation – lorsqu’elle est possible (seulement avec les OPCA). Dans ce cas, ils font les dossiers pour vous, et se font rembourser directement par le finançeur OU vous demandent un chèque à encaisser plus tard.

La Minute Freelance propose ainsi des facilités de paiement.

Enfin, il faut déposer sa demande 15 jours avant le début de la formation pour pouvoir se la faire financer.

 

Quelle formation choisir pour devenir freelance et développer son activité ?

Surtout, ne fais pas une formation juste parce qu’elle est gratuite. C’est tout de même un investissement en termes de temps.

En tant qu’indépendant, tu peux te former sur 2 axes :

👉 ton métier en ajoutant des compétences nécessaires à ton activité (logiciels, techniques….) ;
👉 l’entrepreneuriat pour développer ton activité en freelance (vente, marketing, administratif).

Vient ensuite le choix du formateur (ou de l’organisme de formation) et du programme d’accompagnement. Plusieurs pièges existent :

  • une formation, ce n’est pas une série de vidéos à la suite les unes des autres. Il faut distinguer information et formation. Ton parcours et ton rythme d’apprentissage n’est égal à aucun autre : tu dois bénéficier d’un suivi individuel pour réussir.
  • ton formateur doit avoir une légitimité à transmettre. Regarde son CV : est-ce tu admires cette personne ? Si non, trouve quelqu’un qui t’inspire.
  • dans certains programmes, tu ne connais pas ton formateur à l’avance. Ou, pire, tu penses avoir un coach en particulier, et on te propose quelqu’un d’autre une fois que tu as payé ! Il est ultra important d’avoir un bon feeling avec un mentor car tu vas parler de ton projet, de tes difficultés et donc de sujets sensibles.
  • la promesse du tout illimité est souvent décevante. Un formateur n’a que 24 heures dans sa journée et – en général – il a un agenda bien plein. Ce n’est donc pas illimité mais “dans la limite des créneaux disponibles”. Ne signe que ce qui est clair et tangible !
  • les garanties de réussite. Si on te promet d’atteindre un chiffre d’affaires ou un résultat particulier, mieux vaut fuir. C’est un argument marketing. Tes résultats dépendront de nombreux facteurs (parfois même de la chance). Ce qui compte, c’est de progresser et de gagner en autonomie sur le long terme.

Globalement, tu peux apprendre de tout le monde. Mais qui peut te faire progresser ?

N’hésite pas à faire des recherches pour t’assurer que ça soit un match 💙

Un appel découverte permet vite de s’assurer que ça va fonctionner (ou pas). Tu peux aussi parcourir le contenu du formateur (blog, réseaux sociaux, vidéos, podcast), lire les avis d’anciens clients…

Envie d’en savoir plus sur le financement ? J’ai posté une série de vidéos sur le compte Instagram de La Minute Freelance, dans l’onglet “Financements“.

Comment financer sa formation

Faire financer sa formation avec La Minute Freelance.

 

Tu as envie de travailler avec moi ? 🙋🏽‍♀️ J’en suis ravie 💙

Ma formation de 12 semainespour lancer et développer ton activité de freelance –  est éligible au CPF et datadockée (OPCA, FIFPL, AGEFICE). En auto-financement, je propose des facilités de financement pour t’aider à concrétiser ton projet de vie.

Prenons 30 minutes pour échanger de vive voix et voir comment je peux t’aider !

 

(Photo : Le Citron Rose)

Faire-Financer-sa-formation-freelance

Pin It on Pinterest