fbpx

Tu te demandes comment trouver des clients en freelance ? Voici 10 méthodes, testées et approuvées (par moi-même) pour aller chercher du chiffre d’affaires : 

  • sans avoir de site internet,
  • sans technique marketing chronophage (mailing-list, réseaux sociaux…),
  • et avec une visibilité limitée.

Bref, ces techniques sont accessibles à tous et à toutes ! 

En tant que freelance, tu gagneras à les connaîtres car – pour pouvoir vivre de ton activité – il vaut mieux que ton carnet de commande soit bien rempli.

À la différence d’un salarié, tu es entrepreneur et cela signifie que tu devras trouver des clients pour avoir un salaire. Ce processus va se répéter sans cesse, donc autant investir un peu de temps pour apprendre à vendre le plus tôt possible.

Tour d’horizon de 10 techniques pour trouver des clients en freelance, à essayer sans plus tarder :

#1 – Parles-en à ton réseau !

En France, 52,5% des entreprises font appel à leur réseau pour trouver des candidats pour un poste. Certains appellent cela le piston. Que l’on apprécie ou pas ce mécanisme, c’est une réalité

Sans surprise, le réseautage fonctionne aussi pour des missions en freelance.

Parle de ton activité à ton entourage, notamment à tes anciens collègues. Ils seront d’autant plus enclins à te proposer une mission puisqu’ils te connaissent et savent ce dont tu es capable.

Autre conseil : Mets à jour ton profil sur les réseaux sociaux. Ajoute ta nouvelle activité partout (LinkedIn, mais aussi Facebook, Twitter et Instagram). Les entreprises se tournent aussi vers ces outils pour recruter, réseauter et réaliser des veilles.

En publiant du contenu de qualité régulièrement, et en interagissant avec des professionnels de ton industrie, tu t’assures une large visibilité. 

Que faire si tu n’as pas de réseau ? 

Tout le monde a un réseau, aussi petit soit-il. Familial, amical ou même professionnel (anciens collègues, par exemple) … voire même ses voisins ou sa boulangerie de quartier.

Il suffit parfois de parler de son activité à ce petit cercle pour déclencher une vente … ou une mise en relation intéressante. N’hésite pas à leur indiquer – en direct ou via tes réseaux sociaux :

  • ce que tu fais,
  • pour qui tu le fais,
  • et un appel à action (qui peut être aussi simple que “j’ai de la disponibilité pour de nouveaux clients. Avez-vous des pistes ?”).

La bonne nouvelle, c’est que tu pourras agrandir ce réseau au fil des années, des événements et des rencontres 🙂

#2 – Fais marcher le bouche à oreille

Dire à son réseau que tu lances une nouvelle activité, c’est bien. Lui demander de l’aide, c’est mieux !

Contacte tes anciens clients et collègues, et demande-leur de te recommander à de potentiels clients (via un e-mail d’introduction) ou de te donner des contacts / pistes pour trouver des contrats.

“Demande et tu obtiendras !” Tes contacts n’y penseront pas d’eux-mêmes. 

Ma méthode préférée ? Demander à tes connexions de t’introduire auprès de 3 personnes potentiellement intéressées.

Par contre, assure-toi de préparer quelque chose à copier-coller, comme un pitch clair et concis. Cela facilitera la tâche à tes contacts, et ils seront plus enclins à t’introduire à leurs connexions.


#3 – Participe à des événements de networking

Autre opportunité de faire grandir ton réseau : les événements dédiés au business ! Conférences, salons, meet-ups, apéros pour entrepreneurs … les opportunités sont nombreuses dans les grandes villes. 

Comment les trouver ? Des sites comme Eventbrite et MeetUp te présenteront les prochaines dates et lieux clés pour rencontrer d’autres professionnels.

Faut-il des cartes de visite ? Pas forcément. Personnellement, je n’en ai pas. Je préfère ajouter la personne sur LinkedIn directement. Je te conseille donc d’y aller avec un smartphone chargé et un elevator pitch concis, préparé à l’avance.

NB: Ton elevator pitch est une présentation très courte de ton activité (30 secondes ou moins). De type : ” Je suis ____________________ (profession) et j’aide/j’accompagne _____________ (clients) à _______________________ (transformation).” 

Bien entendu, tu peux varier ton pitch en fonction de ton interlocuteur, surtout si tu es multi-potentiel (si tu fais de nombreuses activités ou si tu cibles plusieurs audiences).

Voici quelques uns de mes pitchs :

  • Je suis coach et j’aide les freelances à trouver plus de clients,
  • En tant que bloggueuse, j’inspire les indépendants pour qu’ils atteignent leurs rêves,
  • Je suis formatrice et j’accompagne les grands groupes dans leurs collaborations avec des freelances,
  • Je suis conférencière et je guide les dirigeants pour qu’ils se familiarisent avec le futur du travail.

Au final, les 3 méthodes évoquées jusqu’à présent dépendent en grande partie du bon vouloir de tierces personnes. Bien sûr, cela n’altère en rien leur efficacité et c’est toujours un plus de pouvoir profiter de l’existence de tes relations amicales et professionnelles.

Par contre, tu n’as pas vraiment de contrôle sur les retombées. Les résultats peuvent se faire attendre plusieurs mois, voire plusieurs années. Mieux vaut donc devenir pleinement acteur de ton développement commercial.

#4 – Inscris-toi sur les plateformes pour freelances

Avec cette stratégie, tu auras l’embarras du choix ! Il existe de nombreuses plateformes, quel que soit ton secteur d’activité. Les plus connues en France ? Malt , Upwork , Comet, Yoss ou encore Crème de la Crème

Envie de découvrir plus de 100 plateformes, avec des clients français mais aussi internationaux ? Télécharge mon E-book écrit avec amour sur le sujet ! Guide de plateformes pour freelances

Certaines plateformes sont spécialisées et d’autres sont généralistes. N’hésite pas à augmenter tes chances d’y trouver de trouver des clients en freelance en te créant un profil sur plusieurs d’entre elles.

Par contre, avoir un profil sur une plateforme ne suffit pas pour trouver des missions. Celui-ci doit être optimisé avec les mots clés en relation avec ton activité. De puis, il faut te créer des alertes pour recevoir les offres dès que publiées et éviter qu’une mission ne te passe sous le nez par lenteur.

Enfin, il faudra convaincre le client final de te choisir face à la concurrence. Les plateformes ne vont donc pas faire le travail de vente à ta place. Mais elles bénéficient d’une belle visibilité auprès de grands comptes et PME dont elles font bénéficier les freelances.

NB: Il faut savoir que sur les plateformes freelances, les prix sont généralement plus faibles qu’avec des clients directs. Cela est lié à plusieurs choses : la commission de cet intermédiaire (pour rémunérer leur travail, c’est bien normal) et la mise en concurrence entre tous les freelances qui tend à faire baisser les prix vers le bas. 

Cette méthode reste cependant idéale pour débuter ou trouver des revenus complémentaires, à côté de ses clients en direct. 

#5 –  Peaufine ton profil LinkedIn

Si tu n’es pas encore sur LinkedIn, inscris-toi sans plus tarder. C’est THE PLACE TO BE pour un freelance. 

En effet, LinkedIn est LE réseau social des professionnels. Avec plus de 16 millions d’inscrits en France (la moitié des actifs), c’est l’un des canaux à ne pas négliger pour augmenter ta visibilité de freelance.

Pour optimiser ta présence sur LinkedIn, tu peux utiliser les stratégies suivantes :

  • Ajoute des mots clés sur ton profil, dans ton titre (headline) et dans ta description. Le plus efficace ? Ton métier + le mot “freelance”. Cela te permettra d’apparaître dans les résultats de recherche. C’est encore plus efficace si tu indique ta ville !
  • Utilise l’espace résumé pour étayer la liste de ce que tu proposes, tes plus belles réalisations, ton domaine d’expertise ou tes spécialisations. 
  • Invite des professionnels de ton industrie et de potentiels clients à rejoindre ton réseau. Ajoute toujours une note à ta demande de contact. Repère ce qui te relie à cette personne : même école, même industrie … et précise pourquoi tu veux l’ajouter. Voici mon exemple tout simple :

“Bonjour (Prénom),
J’aimerais vous ajouter à mon réseau car nous évoluons tous les deux autour de la thématique du (industrie), et j’aimerais suivre vos actualités.
J’ai par ailleurs beaucoup apprécié vos ________ (articles, interventions, réalisations…).
Au plaisir d’échanger,
Lise”

Pour trouver ces professionnels avec qui créer de l’engagement, utilise la barre de recherche de LinkedIn et ses filtres (type d’industrie, employeur, ville…).

Ensuite, publie régulièrement du contenu pour informer ces personnes de ton activité.

Tu peux aussi envoyer des messages de prospection à froid, mais il est difficile de vendre sans avoir d’abord créé une connexion ! 

Comme pour tous tes autres profils sur les réseaux sociaux, pense à soigner ta marque personnelle (aka “personal brand”) pour te démarquer et sortir du lot.

#6 – Utilise Facebook pour trouver des clients en freelance

Facebook n’est pas uniquement un réseau social dédié à tes relations familiales et amicales. Tu peux également l’utiliser pour trouver des contrats.

Pour se faire, précise ton activité dans ta biographie et ajoute un lien sous celle-ci (vers ton site, ton blog, ton profil LinkedIn, ta mailing-list…). Pense aussi à ajouter une photo de toi. Les clients ont besoin de voir l’humain derrière le business !

Utiliser facebook pour trouver des clients

 Voici ma page Facebook que j’utilise aussi pour trouver des clients !

Certains freelances créent un profil “pro”, mais c’est une approche que je déconseille. Déjà, c’est interdit par les conditions d’utilisation de Facebook. 

De plus, tu risques de diluer ta marque personnelle. Etre freelance fait partie de ton identité, ton activité est une extension de toi.

Enfin, cela est moins rassurant côté client : as-tu peur de ton activité au point de ne pas vouloir en parler ouvertement à tous tes cercles ? Es-tu une vraie personne ? Ton activité est-elle légitime ? 

Tu peux créer des listes d’amis pour choisir de filtrer à qui tu partages certaines informations personnelles. Avoir deux profils ne fait donc pas sens.

Une fois encore, avoir un profil ne suffit pas. Il ne s’agit pas non plus de spammer tes amis avec tes offres.

Alors, comment utiliser facebook pour trouver des clients ?

Rejoins des groupes spécialisés (ceux où se trouvent tes clients potentiels) et publie régulièrement du contenu de qualité sur place. Pense à répondre aux publications et aux commentaires existants.

Si la publicité est autorisée par les règles du groupe, pense à promouvoir ton offre une fois de temps en temps. Ainsi, tu vas attirer des personnes curieuses qui vont cliquer sur ton profil pour en savoir plus. Et là, grâce à ta biographie, ils pourront découvrir tes services 🙂

Enfin, accepte les demandes d’amis qui te semble intéressantes et ajoute des publications liées à ta vie d’entrepreneur, tes réalisations pour des clients, tes voyages, etc… un peu comme un mini-blog. Évite la pub à outrance, personne n’a envie de lire ça.

Au final, c’est toute cette stratégie que l’on appelle le social selling !

#7 – Prospecte, prospecte, prospecte!

La prospection via e-mail est une méthode qui est assez peu utilisée par les freelances. C’est vrai qu’on a tendance à attendre que les clients nous contactent (le rêve).

Mais n’oublie pas que tu es entrepreneur avant tout. Ton expertise ne suffit pas pour vivre, il te faut également vendre tes services avec succès.

Vendre en direct peut faire peur. Pourtant, ce n’est pas foncièrement compliqué ! Il suffit de se créer un fichier client et c’est parti ! Bien entendu, pour que ça fonctionne, l’e-mail doit être adressé à la bonne personne avec un contenu de qualité.

Autre critère important :  la rigueur. En créant un calendrier de prospection, tu pourras te tenir à l‘envoi de quelques mails tous les jours. Cela t’évitera une charge trop laborieuse d’un seul coup.

Par contre, il faut avoir la carapace dure. Avec une technique de prospection en direct, on avance souvent dans le noir sans savoir si on va tomber sur un prospect qui aura réellement besoin de nous ou pas.

Tu recevras peut-être très peu de réponses, souvent un “Non”, mais au final tu n’as pas besoin de signer tous ces prospects. Tu as juste besoin de quelques clients et, avec les bonnes méthodes, tu tomberas forcément sur une personne qui aura réellement besoin de tes services.

Dernier conseil à ce sujet : pour que ça fonctionne, évite à tout prix d’utiliser un message “copié-collé”. Chaque entreprise, chaque client est unique. Ton email doit donc être le plus personnalisé à la problématique du prospect. Rien ne vaut un email court et plein de valeurs qui met en lumière le petit-plus que tu peux apporter à cette personne en particulier.

#8 – Contacte les agences dans ton industrie

Les agences ont également besoin de freelances pour externaliser leurs services. Tu peux donc contacter celles qui sont dans ton industrie ( rédaction web, traduction, développement web)  pour offrir tes services.

La procédure est assez simple. Envoie un email de candidature en demandant à être référencé auprès d’elle, et indique-leur pourquoi tu souhaites travailler avec elle. Enfin, n’oublie pas de mettre en valeur ce que tu apportes !

#9 – Rejoins un collectif

Dans le paysage actuel, il y a ce qu’on appelle “les collectifs”. Tu peux le voir comme un partenariat de freelances ou d’auto-entrepreneurs. A la différence des agences, le collectif fonctionne via une collaboration : chacun est indépendant et mis en avant.

Les conditions sont différentes selon le collectif mais, le plus souvent, tu pourras aussi toucher un apport d’affaires si tu génères du business pour les autres membres.

C’est donc un excellent moyen pour te lancer car tu peux obtenir plus de visibilité et de soutien en tant que membre à part entière d’un collectif. C’est aussi une excellente solution pour sortir de l’isolement.

#10 – N’oublie pas les sites d’annonces pour emploi

Tu peux en trouver des dizaines en faisant un peu de recherche. Mes préférés ? Indeed, Welcome to the jungle et LinkedIn Jobs.

Pour trouver des clients en freelance dans ton secteur, utilise les filtres de recherche “freelance”, “contrat”, “télétravail” et/ou “remote”. Certaines missions sont à distance, d’autres sont à réaliser sur sites. Certaines sont plus courtes et d’autres à moyen ou long terme. 

Crée ta propre stratégie pour trouver des clients en freelance

En conclusion, la meilleure façon de prospecter est celle que tu apprécies. Nos 10 méthodes pour trouver des clients en freelance ont été testées et approuvées par des indépendants, comme toi. Mais au final, choixss celle qui te convient le mieux. 

Certaines personnes préfèrent que le client viennent vers elles. C’est le rêve, mais ça n’arrive pas sans effort préalable. Pour cela, il faut mettre en place une belle communication autour de son projet et être consistent (site web, blog, réseaux sociaux, inbound marketing…). 

Si tu es du genre proactif dans ta recherche et que tu choisis de prospecter directement, il est important de prendre en compte le risque de refus. Mais c’est normal, il est pratiquement impossible de déterminer à l’avance si un prospect a besoin de tes services ou non.

Dans tous les cas, l’important est de savoir se vendre. Ne pas être en mode salarié et prendre ce qu’on nous donne, mais se comporter en entrepreneur en créant des services uniques et en trouvant les bons clients. En agissant ainsi, tu peux vraiment trouver des contrats rémunérateurs puisque tu augmentes la valeur perçue de ton offre. Comme peu de personnes font cet effort, tu sortiras forcément du lot.

Besoin d’un coup de pouce pour vendre tes services ? Pense à nos formations 🙂

Pin It on Pinterest